Forum de RP basé sur la série de jeux-vidéos Fire Emblem... Créez vos personnages, retrouvez les 12 fragments perdus et écrivez l'histoire!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le temps libre de Varech.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
seleren
Membre
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 26/07/2014

Feuille de personnage
Niveau du Personnage: niveau 2
Expérience gagnée:
20/100  (20/100)
Classe: Pretre

MessageSujet: Le temps libre de Varech.   Jeu 14 Aoû - 11:05

Les mains accrochées au rebord du tonneau, Varech maintenait le reste de son corps sous l'eau chaude de son bain. Les yeux fermés, il laissait s'échapper à intervalles réguliers l'air de ses poumons. Ses cheveux blonds délavés flottaient tout autour de sa tête. Commençant à manquer d'air, il se hissa pour se mettre debout, dans cette positon l'eau lui arrivait au dessus du nombril. Il passa ses mains dans ses cheveux pour les placer derrière sa tête puis il se frotta les yeux avant de les ouvrir. Il observa ses mains, il portait les cicatrices de l'épreuve d'hier, bien qu'il s'était guéri lui même avec son bâton de soin, les lames de vents lui avaient laissé deux belles marques sur ses mains.

Il souffla un grand coup pour se vider du plus possible de son air, puis se laissa glisser jusqu'au fond du tonneau, sentant que son corps se faisait traîner vers la surface, il souffla à nouveau pour vider le plus possible ses poumons, cette fois son corps tomba jusqu'au fond et il put s'y installer en repliant ses jambes sans se sentir tracter vers le haut. Une voix s'infiltra dans ses pensées, celle de son maître.

Il se redressa d'un coup pour sortir la tête de l'eau et inspira le plus possible, il s'appuya sur les rebords du tonneau pour reprendre son souffle, lorsque ce fut fait il sortit de son bain pour se trouver de quoi s'essuyer de cette eau et s'habilla une fois sec. Il regarda une nouvelle fois ses mains, les cicatrices n'y étaient plus, comme si il n'avait jamais était blessé.


Après avoir remercié et dit au revoir à l'aubergiste, Varech se dirigea vers le centre-ville pour effectuer quelques achats. Il était aux alentours de 10 heure mais déjà les marchés étaient bondés de monde. La voix des marchands interpellant les passants à la criée lui tambourinaient les tympans, tant dis que les odeurs des épices, de la transpiration et des différents mets embrouillaient son odorat. C'est une ville bien peuplée. se dit Varech.

Une petite heure passa et Varech termina ses achats les plus importants. Il s'acheta un nouveau sac en cuir avec une bandoulière pour 45 écus après avoir négocié avec un maroquinier pour faire descendre le prix de 10 pièces, il fit réparer ses sandales par un cordonnier pour 20 écus et il s'acheta deux lots de cinq potions pour 30 écus chacun, soit un total de 125 écus. Comptant que la nuit à l'auberge et le bain lui avait coûté 25 écus, il lui en restait 20 sur les 170 de départ.

En continuant de marcher, il découvrit un stand de bijoux sur lequel il s'attarda, les bijoux ne l’intéressait pas particulièrement, mais il trouva sur le stand tout un tas de petits coquillages qui captèrent son attention. Il appela le marchand, lorsque ce dernier vînt le voir il paraissait surprit.

- Et bien ça ! Annonça le marchand avec un grand sourire. Varech détailla son visage puis le reconnu à son tour.
- On s'est vu hier ... Vous faisiez l'inventaire. Se rappela le prêtre.
- C'est ça, je m'appelle Thomas et vous c'est ?
- Varech, vous ne travaillez pas à l’entrepôt ?
- Pas tout le temps, vous êtes à la boutique de mon père, alors je l'aide quand je ne sers pas le gouvernement. D'un coup ses yeux s'ouvrirent en grand. Eh ! Alors vous avez validé votre inscription à la grande quête ? Varech sortit le passeport rose qu'on lui avait confier pour le montrer à Thomas. Bien joué ! Annonça t-il.

- Thomas ! Arrête d'importuner le client et vend des trucs ! Lança une voix dans le fond de la boutique.
- Oui père ! Répondit le jeune marchand avant de se tourner vers Varech en se penchant pour murmurer. Désolé. Il se mit a sourire et se redressa. Bon qu'est que je peux pour toi ?
- J'aime bien les coquillages qui sont là. Varech les désigna du doigt.
- Les coqui... Thomas paraissait gêné. Ils ne valent pas grand chose, avec la discussion de la dernière fois je pensais que tu t’intéresserais à quelque chose de plus sophistiqué... C'est juste de bêtes coquillages ramassés sur la plage.
- Je sais mais ils me plaisent beaucoup et il ne me reste plus beaucoup d'argent. Avoua le prêtre, le marchand se mit à rire.
- Vous n'avez pas de missions à faire ?
- Si j'en ai une en cours là, maintenant que vous en parlez je risque d'être très en retard. Je dois aller dans un château abandonné du désert de Kayin.
- Ah. Thomas semblait réfléchir au problème, au bout de quelques secondes son visage d'illumina. J'ai peut-être une idée, mon frère et sa femme vont à Kouya pour y vendre des tissus avec une grande caravane bien gardée, je peux vous faire monter dedans si vous le voulez. Mais je veux deux choses en échange.
- Qu'est que c'est ? Varech sentant que la chance lui souriait prêta toute son attention.
- D'abord, achetez moi des coquillages et ramenez moi un souvenir. Thomas tendit sa main devant lui, Varech réflechit quelques instants puis la lui serra pour conclure le marché.
- Très bien ! Le prêtre regarda les coquillages et en désigna une bonne quinzaine, le jeune marchand lui sourit.
- Donc ça fera 6 écus...
Revenir en haut Aller en bas
 
Le temps libre de Varech.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit peu de temps libre [Privé Keris]
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» Profite du beau temps ( Libre )
» Comme au bon vieux temps [libre]
» [Temps Libre] Forger les sentiments

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fire Emblem : Le Dernier Emblème :: Le continent de Samoyia :: Tasunka [capitale] :: Le centre-ville-
Sauter vers: